Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

Théâtre Impérial

Les Ailes du désir

25 Janvier 2024

Retour aux spectacles Réserver

Opéra
1h30
Tarif D

Création

PRODUCTION

Othman Louati Gwendoline Soublin Léo Margue

Les cinéphiles connaissent Les Ailes du désir de Wim Wenders, qui reçut le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1987. Ce film merveilleux, dans tous les sens du terme, devient un opéra tout aussi poétique, ode à l’amour et à l’humanité.

Collectif de production d’opéras, la co[opéra]tive s’est donné pour mission de produire et diffuser des spectacles lyriques de qualité sur tout le territoire national, notamment dans le réseau des scènes pluridisciplinaires. Cette saison, c’est un nouvel opéra d’Othman Louati qui est créé, à partir d’un livret de Gwendoline Soublin inspiré des Ailes du désir de Wim Wenders, sur une idée originale de Johanny Bert. Membre du collectif depuis le premier jour, le Théâtre Impérial présente le spectacle dans son fantastique écrin.

Le film se prête idéalement à sa transcription scénique et musicale : il entraîne en effet le spectateur dans une pérégrination poétique au sein d’un Berlin rêvé, en compagnie de deux anges (ici la soprano Marie-Laure Garnier et le baryton en résidence au Théâtre Impérial - Opéra de Compiègne Romain Dayez) qui veillent sur les humains et cherchent avec eux le sens et la beauté ; l’un des anges choisira, pour l’amour d’une trapéziste, de quitter l’éternité afin de devenir mortel.

En compagnie de Léo Margue, qui dirige les instrumentistes de l’ensemble en résidence Miroirs Étendus, et du metteur en scène Johanny Bert, qui fait également intervenir des marionnettes, Othman Louati se propose d’imaginer une forêt de sons, du plateau à la fosse, de manière à réunir la voix divine et la parole des hommes. « Les éclats lyriques des chanteurs, dit le compositeur, seront suspendus par la lévitation des marionnettes, leur poésie et leur fragilité, dans un grand ballet qui enchantera à nouveau les anges pour les porter jusqu’à la voix humaine. »

Musique Othman Louati
Livret Gwendoline Soublin
D’après Wim Wenders

Direction musicale Léo Margue
Mise en scène Grégory Voillemet
Chef de chant Romain Louveau
Idée originale et scénographie Johanny Bert
Assistante mise en scène / regard marionnettique Cécile Briand
Assistant scénographie Grégoire Faucheux
Dramaturgie Olivia Burton
Dessins Sebastiano Toma
Création lumières Jean-Philippe Viguié
Création costumes Pétronille Salomé
Assistante costumes Cécilia Delestre
Maquilleuse / perruquière Anne Arribas
Construction marionnettes Amélie Madeline
Regard extérieur Jean-Yves Courrègelongue
Sonorisation Anaïs Georgel
Régie générale Aurélie Valle

Avec
Damielle Marie-Laure Garnier soprano
Cassiel Romain Dayez baryton
Shigeko Hata soprano
Mathilde Ortscheidt mezzo-soprano
Camille Merckx alto
Benoit Rameau ténor
Ronan Nédélec baryton

Et 6 marionnettistes au plateau
Gabriel Allée, Lucile Beaune, Enzo Dorr, Eirini Patoura, Alexandra Vuillet, Aitor Sanz Juanes

Ensemble Miroirs Étendus

Fabrication costumes Ateliers d'Angers Nantes Opéra

Romain Dayez et Miroirs Étendus sont en résidence au Théâtre Impérial

Production la co[opéra]tive :
Le Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne
Les 2 scènes, Scène nationale de Besançon
Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque
Le Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper
L’Opéra de Rennes
L’Atelier Lyrique de Tourcoing

En partenariat avec le Théâtre de Romette | Coproduction Angers-Nantes Opéra, La Comédie de Clermont-Ferrand | Avec le soutien du Ministère de la Culture, de la SACD et du CNM | Visuel Le Ciel de Berlin

© Sebastiano Toma

Partager :