Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

édito

 

 

Nous voici arrivés au moment de découvrir la nouvelle saison des Théâtres de Compiègne. Les saisons se succèdent les unes aux autres, mais elles laissent dans notre mémoire toutes les émotions et toutes les sensations qu’elles nous ont apportées. Ces voix, ces musiques, ces images sont désormais nôtres. Elles resteront car elles ont donné vie à des oeuvres. Loin de l’amnésie ou du prémâché uniformisé et aseptisé, les oeuvres d’art résonnent longtemps en nous. Elles nous interpellent, elles nous convient à retrouver du sens, à nous laisser surprendre, à mettre en mouvement nos imaginaires et à sortir grandi de l’expérience vécue. À qui le veut bien, elles nous conduisent à nous interroger sur nous-mêmes, sur notre rapport à l’autre, à rechercher notre part d’humanité. Les artistes de cette saison vous y inviteront régulièrement, dans toutes les formes d’expression artistique.

En s’appuyant sur le Théâtre Impérial et l’Espace Jean Legendre, notre projet est sans équivalent. Il a cette singularité formidable d’embrasser un champ de la création artistique rarement aussi vaste pour une seule structure culturelle : l’opéra et plus largement la musique, et aussi le théâtre, la danse, le cirque, les arts visuels et numériques, dans un esprit de dialogue entre les arts. Les Théâtres de Compiègne ont des atouts extraordinaires. Ils unissent leurs qualités propres au service de ce projet : une acoustique des plus parfaites au monde et un charme architectural unique au Théâtre Impérial, et à l’Espace Jean Legendre une diversité artistique et une fonctionnalité remarquable permises par ses salles de 880 et de 200 places, ses galeries d’exposition et son artothèque. Ils ont aussi pour atout d’accueillir en résidence des artistes qui y créent et y transmettent leur art : des orchestres, un choeur, des artistes lyriques, des metteurs en scène, des compagnies.
La singularité de notre projet s’affirme encore au travers du soutien que nous apportons à la création et aux jeunes talents, à la production, à la diffusion, à la transmission et à l’éducation artistique et culturelle dans l’ensemble de ces disciplines.

Le tout en conduisant une politique particulièrement active en matière de musique et d’art lyrique qui fait du Théâtre Impérial un centre de production et une scène lyrique d’intérêt national. Cette saison, le Théâtre Impérial produira de nouveaux spectacles qui naîtront dans cet écrin d’exception mais seront conçus pour tourner dans de nombreuses salles durant plusieurs années. Nous porterons notamment une nouvelle production de La Tragédie de Carmen qui sera confiée au metteur en scène Florent Siaud et à l’ensemble instrumental Miroirs Étendus, tous deux nouvellement en résidence. Nous re-créerons la comédie musicale désopilante Normandie avec les Frivolités Parisiennes et l’opéra L’Enlèvement au sérail dans le cadre de la co[opéra]tive.

Créer, rencontrer, partager avec petits et grands, curieux ou passionnés, pour tous les publics d’où qu’ils viennent et même en allant dans les cinq départements de la région : cette volonté va en effet davantage se déployer avec le nouveau temps fort que j’ai souhaité lancer pour tous et partout en Hauts-de-France : le Festival En Voix !, festival d’art lyrique et de chant choral. Nous irons donc sur tous les territoires et notamment les territoires ruraux afin de créer ou renforcer avec nos partenaires le lien artistique et culturel au travers de l’art lyrique qui doit être accessible à tous.

Je vous invite à découvrir toutes les créations que nous produisons ou que nous accompagnons, tous les spectacles et expositions que nous vous présentons, toutes les actions culturelles dans nos théâtres, dans l’Oise et en région. Plus de 150 représentations sont au programme, plusieurs centaines d’artistes vous attendent : venez les rejoindre pour cette nouvelle traversée !

Très belle saison à vous !

Éric Rouchaud
Directeur