Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

Espace Jean Legendre

CHANSONS POUR BRISER LA COQUILLE

22 Mai 2019

Retour aux spectacles Réserver

Théâtre
45 MIN
de 5 À 8,50€

Jeune public
Jeune public en temps scolaire

CHRISTOPHE ROCHE

Après le succès du spectacle Papa est en bas présenté à l’Espace Jean Legendre en 2016, Christophe Roche imagine avec poésie, dérision et tendresse le chemin qui mène à la lumière, aux bras de maman et papa. De quoi est-il peuplé ? De quels bonheurs, de quelles surprises ? Brisons la coquille et voyons où cela nous mène !

Au tout début, il y a une lune, ronde comme un ballon. Il y a aussi une femme qui voudrait être mère et un homme qui est un peu moins sûr… Mais comme ils s’aiment, dans le ventre de maman, la petite usine à bébé se met en route et c’est parti pour la grande aventure ! Pour maman, les sensations de ce corps qui change sont bizarres, ses envies surprenantes. Avec la lune pour alliée, papa tricote le temps qui s’écoule souvent lentement, parfois trop vite. L’enfant, au chaud dans le cocon douillet, ce petit théâtre liquide, rêve de grandes aventures. Il voudrait déjà être demain et rejoindre la vie. En berceau, en bateau, en fusée, qu’importe ! À la fin, il y a une lune, fragile comme un oeuf. Il y a une mère, un père, une coquille qui se brise et maintenant un enfant…

Mise en scène Laurent Bastide
Idée originale Christophe Roche
Avec Geneviève Laloy, Christophe Roche
Lumières Ludovic Charasse
Objets lumineux Guillaume Lorchat
Marionnettes Judith Lorchat
Scénographie Rémy Le Dudal
Musiques et paroles
Christophe Roche, Geneviève Laloy
Compagnie La Clinquaille

Spectacle produit par La Clinquaille, coproduit par Le Théâtre de Vienne. Avec le soutien logistique du Théâtre d’Yssingeaux / TEC - Péage de Roussillon / la CoPLER à St Symphorien de Lay / Centre Culturel Le Sou à La Talaudière. La Clinquaille est subventionnée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de l’Isère. Elle est membre de la friche artistique Lamartine à Lyon et de la coopérative DoMino.
©Thierry Laporte

Partager :